Le Lait

Une des premières questions que l’on vous pose lorsque vous avez votre enfant dans les bras pour la première fois, c’est « Voulez vous l’échanger ? » « Biberon ou vous allaitez » ?

J’ai fait le choix du lait artificiel, bouhhhh pas bien !!, car oui c’est un choix !

Je sais les bienfaits du lait maternel, la raison concernant l’immunité acquise pour le bébé, le moindre coût financier, la place qu’il reste dans le sac à langer lors des sorties. J’entends le choix des mamans d’allaiter, d’ailleurs, je vous invite à partager votre expérience, argumenter votre choix en commentaire pour si futures Mams il y a, elles puissent les entendre ! Je vous mets aussi le lien du site de la Leche League International pour celles que ca intéresse. Je peux aussi vous donner contact avec une des animatrices!

Mais j’ai fait l’autre choix, celui que Paps puisse donner le biberon aussi bien que moi la nuit, que je puisse manger et boire de tout. Je me suis assez privée pendant la grossesse en étant pas immunisée toxo… Je veux ma charcuterie ! De plus, je suis plus que pudique ! Alors malgré les possibilités de se cacher, cela me gène énormément !

Alors bien sûr, ce choix non naturel engendre bien des questions !!

La matière du biberon : Plastique ? Verre ? Ce sera verre pour moi les premiers mois puis plastique sans BPA bien sûr !

Chauffé ? Température ambiante ? Mon fils tolère bien à température ambiante, alors pourquoi devoir faire suivre un chauffe biberon à chaque déplacement ?! Façon à la maternité, on m’a pas demandé si je voulais chauffer !

Tout cela a un coût : le lait en poudre, les biberons, les tétines, l’eau. Comme sous entendu plus haut, il faut penser à tout lorsque l’on part en balade ! Quelle ingénieuse invention que les boîtes doseuses pour nous éviter d’embarquer la boîte entière !

Psychologiquement aussi, il faut survivre à la jungle du rayon du supermarché ! Quelle est la différence entre le lapin bleu et le jaune ? Pourquoi pas l’ourson ?

Personnellement, je ne me suis pas embêtée et j’ai repris le lait de la maternité, sachant que mon fils le tolérait bien !

Et puis attention, toutes les eaux ne sont pas bonnes pour les bébés !! Et certaines constipent, d’autres le contraire… Arrrrrggggg

Enfin, j’ai passé cette épreuve avec succès, mon fils aussi, il n’a pas été plus malade cet hiver.

Et vous quelles expériences du lait avez-vous faites ? Quels souvenirs en gardez vous pour les Mams des plus grands ?

Publicités

15 réflexions sur “Le Lait

  1. Pour ma part allaitement pour ma fille qui a maintenant 3ans. J’ai pu l’allaiter pendant 1mois mais honnêtement sans aucun encadrement ni a la maternité ni au domicile. Du coup pas très bien vécu alors que j’avais toujours attendu ce moment.
    Actuellement enceinte au debut de mon 8eme mois j’ai décidé d’allaiter à nouveau. Mais ayant un suivi à domicile particulier par les sages femmes (qui sont géniales) elles m’ont rassurées en me disant qu’elles seraient présentes ,qu’elles passeraient plusieurs fois par semaine donc je suis sereine pour cette nouvelle tentative.
    En conclusion faites le choix qui vous correspond et ne vous faites pas influencer par des avis extérieurs. C’est votre corps ,votre enfant,votre envie…. Mais dans tous les cas il faut bien se faire conseiller et par des professionnels compétents !

    J'aime

    1. Merci Karine pour ton témoignage!! C’est super que tu aies de nouveau la volonté de l’allaitement malgré cette première fois difficile! J’espère que cela se passera bien! N’hésites pas à revenir partager cette nouvelle expérience! Gros bisous à toi pour cette dernière ligne droite!

      J'aime

  2. Pour ma part mams d’un petit M. de 20mois j’étais contre l’allaitement durant ma grossesse car l’idée de mon bb à mon sein me renvoyer trop l’image d’un animal, mammifères…
    Puis bon de personnes m’ont dit tu verras quand il sera là tu changeras d’avis.
    Mais rien n’y a fait l’allaitement me dégoûtée voir même répugnee… Je suis peut être choquante mais impossible pour moi…
    J’ai quand même fait la tétée de bienvenue à la maternité pour ne pas parler sans savoir et cela n’a fait que confirmer mon choix: le bibi est mon meilleur ami lol

    À bientôt

    J'aime

    1. Merci Coraly! Je voulais aussi faire la tétée de bienvenue, mais l’accouchement m’a tellement fatiguée que je n’en ai pas eu le courage! Comme quoi chaque personne est différente… Je reste persuadée que pour qu’un allaitement se passe bien, il ne faut pas se forcer!

      J'aime

  3. Bonjour a tous toutes, moi j ai voulu allaité et ma petite J. aussi mais dès que la nuit est arrivée (j ai accouché à 11h30) ma technique d allaitement n était pas bonne et donc mes seins ont dit stop… sos… Si je peux donner un conseil faites-vous bien entourer demander un ou une sage-femme pro allaitement. Je ne suis tout de même pas déçu du biberon du coup car comme tu dis toi A. Papa a pu s en occuper dès le début tandis que pendant 9 mois il ne pouvait pas ressentir les sensations, ne comprenait pas les doutes… bon choix aux futures mams chacune d entre nous sommes différentes.

    J'aime

    1. Merci Zaza de ta visite et ton partage!! C’est clair que lorsqu’on est convaincu de l’allaitement, il vaut mieux se faire aider par des professionnel(le)s! Car avec la fatigue et la nouvelle vie, on peut vite se décourager….!

      J'aime

  4. Et bien moi qui suis une « vieille » maman j’ai allaité ma première une semaine (le temps de la mater) mais j’ai tellement angoissé que je n’avais plus une goutte quand je suis rentrée à la maison…
    J’en ai gardé une certaine culpabilité qui s’est accrue avec la 2ème. Puisque pour elle au bout du 2e jours de mater j’ai arrêté tellement j’avais mal à l’endroit de ma césarienne.
    Evidemment, personne pour te rassurer. C’est limite si la sage-femme ne m’a pas collé un bib entre les mains avant que j’ai demandé quoi que ce soit…
    Aujourd’hui la petite (qui a 7 ans) fait sans cesse mine de têter… ce qui ne fait qu’accroître ma cupabilité….
    Je pense qu’avec le recul, j’en aurais un 3e je l’allèterais en passant outre la douleur….

    J'aime

    1. C’est vrai que l’encadrement à la mater n’est pas au top… Elles prennent la tension et hop… Moins on pose de questions, mieux ça les arrange… Du coup, prendre le temps pour quelqu’un qui n’arrive pas à allaiter malgré sa volonté…

      J'aime

  5. J’ai choisi de donner le bib bien avant de décider d’avoir un enfant. Ni la grossesse ni la naissance ne m’a fait changer d’avis. Des raisons, j’en ai des tas :
    – Comme Coraly, l’allaitement renvoie pour moi une image trop animale. Le tire-lait, n’en parlons pas, je vois une rangée de vaches alignées avec une trayeuse automatique
    -Trop pudique, il m’aurait été impossible d’allaiter devant quelqu’un d’autre que mon mari. Avoir une vie sociale avec une dizaine de tétée par jour dans ces conditions
    – Cet enfant on l’a voulu tous les 2, on l’assume tous les 2. La nature à voulu que seule la femme puisse porter un bébé. Après l’accouchement je souhaitais que nous soyons de nouveau sur un pied d’égalité. Je voulais que mon mari connaisse le plaisir de cet échange de regards pendant le biberon mais aussi qu’on se partage les nuits.
    – Autour de moi il n’y aucune différence de santé entre les bébés allaités au sein et au biberon. Moi même j’ai eu le bib et j’étais rarement malade alors que mes petits camarades se faisaient retirer les amygdales et les végétations tous azimut.

    A présent je peux ajouter 2 autres arguments :
    – J’ai apprécié pouvoir retrouver mon corps et ma liberté après l’accouchement. Sortir prendre l’air seule, boire et manger n’importe quoi, retrouver un peu de pudeur après avoir dévoiler mon intimité devant autant de monde et s’occuper de soi (hémorroïdes, kilos en trop, ventre flasque…).
    – S’organiser pour les sorties avec bébé. Avec l’allaitement à la demande, c’est ingérable. Avec les biberons, c’est plus rythmé, on peut prévoir un long trajet en voiture ou une sortie plus sereinement

    Bref, l’allaitement ne me correspond pas, il implique un lien trop fusionnel avec le bébé.

    J'aime

  6. J’ai aussi fait le choix du lait artificiel.
    J’ai ensuite fait le choix de prendre un lait avec une composition qui correspondait à ce que je souhaitais pour ma fille.
    Nous nous sommes donc orienté vers un lait bio, le Premilait.

    J’invite d’ailleurs chacun à comparer la composition du lait fourni en maternité avec un lait bio. Il risque d’y avoir des surprises 😉

    Mais jsuis pas parfaite et ma miss a eu ses biberons chauffés … Au micro-ondes 😉 le bain Marie aurait été préférable mais pfffiou, là aussi pas organisée correctement pour ça ! Et puis quand miss avait faim c’était maintenant tout de suite ! Ceci a 2 ans c’est toujours comme ça : elle s’attable et lance un « môman, j’ai faim » OKEY :p

    Bref, biberon sans BPA ici et puis tardivement en verre parce que j’avais des aprioris dessus. Notamment sur le poids alors qu’en fait c’est pas si lourd que ça vide.
    Nounou en a cassé 1, moi aussi.
    On est repassé aux plastiques ! Alors que ma miss le prenait seule. Plus habiles que nounou et moi faut croire ^^

    J'aime

    1. J’avoue que sur le lait je ne me suis jamais posé trop de question… J’ai poursuivie celui de la mater… J’aurais peut être du comparer avec du bio effectivement!! Je ferais une comparaison par curiosité je pense!

      J'aime

  7. bonjour!!!

    je viens de découvrir ce blog! pas mal 🙂 je voulais cependant ajouter mon grain sur ce sujet, comme je n’ai vu aucun commentaire me rejoignant, et partager mon expérience pour de futures mamans qui passeraient par là.

    ici, avec le papa, nous avons choisit l’allaitement. parce que c’était la meilleure option pour notre fils, parce que malgré ma pudeur je voulais lui offrir au moins la première tétée et plus si affinités (à l’époque, le plus, c’était 1 à 3 mois, 6 grand max), parce que je ne voulais pas m’embêter avec les biberons et autres laits…

    mon fils est né à 9h le vendredi matin après 17h de travail, et quelle rencontre! je ne savais pas ce qu’était un nouveau né, et là j’en avais un à moi! la trouille… je ne savais pas quoi faire, comment m’y prendre. alors, au contraire de vous, je me suis laissée connecter à ce côté animal, à mon instinct primaire, parce que lui il savait! et je me disais que c’est ce dont mon fils avait besoin, une maman animale puisque lui n’était qu’un bébé animal! il n’avait pas encore de conscience des choses de son environnement, pas de raisonnement… il s’en foutait de ses jolis doudous, ou de sa tétine à son nom… par contre, mon sein, mon odeur, mes bras, ma chaleur lui apportaient un apaisement magique! et puis il parait que le lait a presque le même gout que le liquide amniotique, donc ça lui rappelait aussi ces bons moments qu’il venait de quitter au chaud, protégé, molletonné, ballotté, bercé par mes mouvements et mes battements cardiaques; tout ce qu’il avait quitté pour un monde froid, bruyant, lumineux, terrifiant… et ça a duré jusqu’au sevrage, après 37 mois d’allaitement et de maternage. évidement qu’encore aujourd’hui je peux le rassurer, l’apaiser, le câliner etc mais clairement c’est différent.

    cet allaitement n’a pas été facile! d’abord, il y a eut les crevasses, dès la maternité. AIE!!! vive la lanoline mdr et puis après avoir quitté la maternité, mon fils dormait beaucoup et tétait moins, il avait pris moins de poids; je devais le stimuler pour qu’il tète suffisamment. vers 3 mois, j’ai eut mon rdc, ce qui a entraîné une baisse de lactation; ajoutez à ça un pic de croissance (donc beaucoup de demande de tétées, dont les tétées groupées du soir) et une lactation qui passe en mode autocrine BAM! gros doutes, peur de ne pas suffisamment nourrir mon fils, qu’il crève de faim… j’ai regardé les laits en poudre, les prix et les compositions… et non, j’ai décidé de continuer à me battre pour sauver cet allaitement! non sans mal -je tirais mon lait pour lui donner un peu au bib après les tétées, je faisais la compression du sein pendant les tétées, je prenais du galactogyl, tisane d’allaitement, et stimulation +++ par la succion de bébé- c’est passé! j’en ai longtemps gardé une marque, je disais que j’allais ESSAYER de lui donner une tétée le moment venu!
    est arrivé la diversification (tétée d’abord, puis repas solide en dme, puis retétée au besoin), plus tard une grève de tétée passée en qq jours, un allaitement sur des roulettes, nouvelle grève de tétée vers 9 mois à cause d’un gros rhube qui lui fait cracher la tétine (que je ne lui reproposerais pas d’ailleurs ^^ youpi). vers 10 mois, c’est l’horreur! il tète, beaucoup, jour et nuit, je suis épuisée… je comprends tout qq jours plus tard, il marche!!! (et j’apprends alors que souvent, avant une acquisition importante, un bébé va régresser. reculer pour mieux sauter quoi) on fête son premier anniversaire, et aussi notre anniversaire de mam-mam comme il l’appelle! il tète de moins en moins souvent la journée, et mange de plus en plus comme nous. mais il garde toujours une tétée pour s’endormir chaque jour, celle ci est essentielle!!! parfois j’en ai marre, ça me demande tellement… et puis ça passe. on fête son deuxième anniversaire toujours avec une tétée! vers deux ans et demi, je tombe enceinte. les hormones vont beaucoup me perturber et me donner de très mauvais sentiments quand à l’allaitement, je vivais très mal les tétées, je commence à penser au sevrage. c’est un œuf clair, je dois subir une aspiration, les mauvais sentiments partent avec. on déménage, il fait sa rentrée en ps de maternelle et ça se passe superbement bien! (bien mieux que ce qu’on me prédisait, puisque je l’ai « sur-couvé » il ne voudrait jamais quitter mes jupons, ce qu’il a fait avec le sourire, en pleine confiance!!!) octobre, je retombe enceinte! les mauvaises sensations reviennent. je décide de le préparer au sevrage sérieusement cette fois. ensemble on choisit un jour pour la dernière tétée, et on s’y tient. et ça marche. difficilement au début, mais il est sevré! 1 semaine avant Noel, je fais une fc dans ma sdb, mais notre allaitement est bel et bien finit! après 37 mois

    j’ai fait tout un roman oups! mais je pense que ça pourrait en rassurer certaines d’avoir une image positive de l’allaitement, mais pas sans encombres lol

    je voudrais quand même dire que même avec l’allaitement, mon conjoint participait beaucoup avec notre fils quand il le pouvait (travail oblige)! il n’y avait que l’allaitement qu’il ne pouvait pas faire, mais il pouvait m’apporter notre fils au moment de téter, m’apporter un verre d’eau pendant ces tétées, changer les couches, donner le bain. mon fils au début ne s’endormait quasi que dans ses bras, c’est lui qui le berçait en marchant, ou juste posé en peau à peau sur son ventre… bref, le biberon n’est absolument pas le seul moyen de créer un lien entre un enfant et son père.

    voilà ma petite histoire mdr j’ai fait tout l’inverse de ce qu’on me conseillait à l’époque, je ne suivais que mon instinct, que j’ai réussi à faire confirmer par plusieurs lectures (ça aide quand on doit justifier chacun de ses choix « anormaux » pour les autres lol). selon certains j’en fait trop, encore aujourd’hui: allaiter trop longtemps, bercer trop longtemps, j’écoute trop mon fils et ses émotions,je parle trop avec lui, je lui explique trop les choses, je ne punis pas assez, je ne mets pas assez de fessées etc etc etc… mais quand je vois mon fils, si à l’aise dans ses pompes, tellement en confiance pour nous dire quand il a peur ou qu’il est triste, et bien je suis bien contente! j’ai fait ce qu’il fallait pour mon fils, moi et notre famille.

    Alors si j’avais un conseil à vous donner, c’est bien de ne pas écouter les conseils des autres!!! faites ce que vous voulez (tant que l’enfant est en sécurité et que ça ne touche pas son intégrité), restez à l’écoute de vos sentiments et ceux de votre enfant, respectez le, et respectez vous!!!!!

    bonne maternité à toute ❤

    J'aime

    1. Merci Karinjee! Tu nous apporte une vision que l’on avait pas encore eu!! C’est en lisant ton commentaire que je suis contente d’avoir ouvert ce blog! C’est pour ce genre de discussion que je l’ai créer! Il n’y a pas de bons ou mauvais, il n’y a que des parents, des mamans et des papas, qui font pour le mieux pour LEUR enfant! L’enfant est un être unique, ils sont tous différents malgré leurs ressemblances! Tu as suivi tes convictions, tu as été en accord avec toi même, ton enfant l’a ressenti et a grandit de cette force!! Merci vraiment et j’espère te retrouver sur d’autres articles!

      J'aime

  8. Personnellement le choix allaitement ou lait artificiel était pris avant même la naissance de M. Hors de question que papa dorme et que je galère la nuit, puis l’image de l’allaitement me renvoie trop au mammifère (vache laitière ) du coup un sentiment de dégout donc incompatible avec moi…
    Bravo au maman qui allaite car j’aurais jamais pu

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s